Forum JdR contemporain de magie, deux mondes, deux facettes du RP!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les plumes d'un Ange... [Zelgius]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aska Xiwang

avatar

Messages : 75
Origine : Terre, France, Lyon
Amour : Luce...
Age : 24

MessageSujet: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Ven 16 Juil - 12:05

Il marchait sans cesse, sans cesse... La soif ne lui faisait pas peur, le sable non plus... Non, il avait appris à l'écouter... Durant tout ce temps il avait appris à écouter la Terre... L'Eau aussi... Il avait appris à se fondre dans l'Eau... A devenir Eau... Enfin, presque. Il avait compris dans dizaines de choses des centaines peut-être... Il avait appris durant ce voyage... Il avait appris tout ce qu'il pouvait... Mais il avait eu mal... Très mal...

"Zelgius, dis lui que je suis mort.

Bien sûr, le maître de TB avait protesté... Il avait essayé de le retenir...

-Dis lui que je suis mort... Et s'il te plaît... Protèges-le..."

La discussion s'était arrêtée là... En fait... Il n'y avait pas que la discussion qui s'était arrêté. En fait, le monde avait arrêté de tourner.

Pourquoi ? Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi ? Il se le demande toujours, en fait il ne se rappelle plus de grand chose à part la souffrance. Il avait eu si mal... Si mal qu'il ne se souvient de plus grand chose. Dans le désert chaud et brulant il avait été au delà de ses limites avait bravé de nombreux dangers. Il s'était amélioré. Il était deux fois plus fort qu'avant en fait... Mais il avait mal, très mal... Il avait combattu des centaines de monstres en fait et s'en était toujours sortit. Il avait vu des horreurs qui ne portaient pas de nom et des choses indescriptibles... Il avait vu beaucoup plus de chose horrible en fait...

Aska avait mal...

Ses yeux, ses yeux de tempêtes, pourquoi lui faisait-il cet effet ? Il s'était posé la question des milliers de fois des milliers et des milliers de fois... Son cerveau avait souffert. Il n'était toujours pas arrivé à une réponse plausible... Etait-ce l'amour ? Celui avec un grand A ? Celui pour lequel on est prêt à tout ? Même à fuir à des milliers de Kilomètres ? Celui pour lequel on s'enfuit en courant quand il nous prend la gorge ? Celui qui vous fait réagir lorsqu'un dragon géant vous dit que vous êtes bien trop jeune pour être croqué ? Peut-être... Peut-être est-ce cela...

Dans son désert, Aska n'avait croisé personne d'humain... Bien sûr, il y avait quelques humanoïdes mais cela, il ne restait plus grand chose d'eux... Pour ne pas devenir fou, il avait commencé à écrire, il écrivait chaque jour sur les feuilles qu'il avait apporté et dès qu'il n'y eut plus de place il commença à écrire sur le sable, sur la pierre... Il avait très mal...

Et encore, tout vous raconter serait inimaginable... D'ailleurs Aska ne racontera jamais son périple... Non, jamais... En fait, personne ne le reconnaîtrait. Ses vêtement tout d'abord... Il ne restait en fait que le strict minimum. Sa veste, déchirée de part et d'autre et quelques choses qui devaient s'apparenter à un pantalon... Il y a très très longtemps... Sa peau avait brunie et s'était abîmée avec le sable... Mais le plus choquant restait ses yeux... Et son sourire.

Ses yeux... Ses yeux n'avaient plus de fond. Son regard était devenu lourd, très lourd et sans fond. Maintenant, seules quelques vagues arrivaient à traverser le puits sans fond des yeux d'Aska. Des vagues de douleurs pour avoir vu des choses terribles... Comme la fois ou il avait découvert ces espèce de vers des sables tuer en quelques secondes une tribu entière de nomades... Dans cette tribu, il y avait des femmes... Et beaucoup d'enfants...

Mais il y avait aussi des vagues de bonheur... Comme lorsqu'il arriva à sauver une mère et sa fille... Il les avait raccompagnés jusqu'à la ville la plus proche... La dernière qu'il avait vue... La dernière dans laquelle il est dormi... S'était en compagnie de Zelgius la dernière fois... Il avait fait tout le trajet sans sourire.

Son sourire, son si beau sourire lumineux... Il n'était plus là. Il l'avait perdu... Aska avait perdu son sourire. Il avait perdu sa définition même... Partout on parlait du sourire de l'infirmier mais maintenant... Maintenant, il n'était plus là. En fait, je me demande si Aska se souvient même de son prénom... Car Aska l'infirmier n'est plu. Il ne reste plus rien de lui... Enfin... Si. Il reste une seule chose. Une seule et unique chose :

Luce...

C'est se nom qui lui avait permis de résister, de résister et de tout affronter. C'est pour lui qu'il avait fait tout ça... Pour lui qu'il s'était battu jour et nuit. C'est pour lui, avoir la force de le protéger, pour avoir la force une nouvelle fois d'affronter son regard. Lui qui était si faible... Aska l'infirmier... Un enfant doué, intelligeant mais ça s'arrêtait à là. Aska l'infirmier, toujours prêt à aider mais qui n'était qu'un simple enfant lâché dans un monde inconnu et qui lui faisait peur. Qui aurait pu croire qu'il souffrait autant ? Son sourire... Ce n'était pas que de la joie. Loin de là.

Luce...

S'était pour lui qu'il était encore en vie. S'était pour lui que son cœur battait, que son corps avançait et qu'il respirait. C'était devenu sa seule et unique raison de vive. La seule et unique. Aska... Quel étrange nom... Etait-ce encore le sien ? Il se regarda quelques instants... Sa peau... Ca si jolie peau... Elle était brûlée. Tout comme son âme. Son âme s'était lentement consumée jusqu'à s'éteindre. Enfin, non... Il restait encore une lumière... Une lumière faible mais persistante. Une lumière qui ne s'éteindrait pas et qui raviverait son âme. Luce... Comprendrait-il qu'il avait besoin de lui pour vivre ? Comprendrait-il que finalement... Il ne le quitterait plus et que Aska... S'il existait encore était le plus torturé des hommes ? Les sentiments qui l'animaient n'étaient autres que l'amour et la joie mais aussi le désespoir... Quel comble pour quelqu'un dont le nom signifie justement espoir... L'espoir... L'Espoir... Il l'avait entrevu... Oui, il l'avait entrevu.

S'était il y a longtemps, a peu près deux mois après avoir tout quitté, après L'avoir quitté... Aska avait vu la plus belle chose qu'il n'avait jamais vue... Un ange... Enfin, ce qu'il croyait être un ange... Car il n'avait vu qu'une lumière... Une simple lumière blanche et aveuglante. Aska était en haut d'un précipice, en bas... Une oasis, enfin... Un bruit d'eau. Sans doute avait-il trouvé un canyon... Et là... Là l'envie était grande, si grande... Une immense envie. Aska allait tout abandonner, tout une bonne fois pour toute.

Il allait mourir en bas de ce précipice et rien ne l'arrêterait... Luce... Luce... Il n'avait pas la force, pas le courage. Il ne méritait pas de l'aimer... Non... Il ne le méritait pas. Il aurait aimé abandonner tout le monde sans aucun pincement au cœur... Il allait abandonner Aloriel, Maya, Nova, ses patients, tout le monde. Il allait abandonner Zelgius et... Et Luce. Il ne méritait pas de vivre. Luce... Avec ses beaux yeux couleur tempête. Même son nom signifiait lumière. La lumière de l'espoir... Non... Il n'y avait plus d'espoir.

Il avança l'un de ses pieds dans le vide et c'est là... C'est là qu'il vit cet ange... Enfin, si s'en était un. De la lumière beaucoup de la lumière et la sensation de décoller... De partir loin, très loin... Il se souvint d'avoir vu des étoiles... De la lumière et d'avoir pressentit un danger... Etrangement, dans le ciel... Il voyait aussi de l'Eau et des Arbres... Il voyait la vie en elle-même... Et il vit Luce...

L'homme se réveilla sur le sable frais de la nuit, tout près de lui une oasis stagnait lentement et offrait la Vie tout autour d'elle... Le jeune homme se leva... Dans sa main se trouvait quelque chose de duveteux... De doux... Deux plumes blanches... Deux plumes d'une pureté exceptionnelle...

Aska l'infirmier n'était plu. Non... Il n'était plu.

Il était resté trois jours et trois nuits dans ce merveilleux endroit, il se reconstruisit... Se reposa et apprit, il apprit beaucoup de chose de l'Eau et de la Terre... Les deux éléments de la Vie... Puis, il repartit, il repartit chercher autre chose... Une chose qu'il avait toujours recherchée... L'une des plumes ornait désormais son torse, accrochée en collier et l'autre en tant que bracelet...

C'est durant cette deuxième époque qu'il comprit et remarqua enfin le mal qui le rongeait... C'est durant cette période qu'il soufra le plus... C'est aussi durant cette période qu'il trouva des choses merveilleuses... Comme les ruines d'un temple. C'est durant cette période qu'il comprit que Luce lui était indispensable. S'était durant cette période qu'il se rendit compte qu'il était peut-être trop tard.

Alors Aska utilisa toutes ses connaissances, s'aida de la Terre et de l'Eau pour se retrouver. Rapidement, il arriva à la ville qui l'avait accueillit la dernière fois... Il s'y coula rapidement et dénicha une carte... Comment il la paya ? Et bien... Voyez-vous, dans le désert il y a beaucoup de jolies pierres et de jolies choses que l'on peut trouver et que beaucoup de monde veut... Aska eu d'ailleurs quelques problèmes à cause de cela mais rien de très grave. Ou du moins rien de réglable...

Ensuite il traversa à pied... Enfin, en "hydroget" le reste du chemin... Il le fit d'une traite, sans boire, manger ou dormir... Il ne s'arrêta qu'une fois pour soigner un blessé, bien sûr qu'il était épuisé, évidemment qu'il n'en pouvait plus... Mais dès qu'il arriva devant les remparts... Là, son cœur faillit lâcher.

Des ruines, beaucoup de gravats et des morts... Leur puanteur arriva jusqu'aux narines d'Aska... Il faillit en vomir... Mais ses yeux ne trahissait rien, non... Juste deux puits sans fonds. Il avança donc, à travers les ruines... Découvrant de temps en temps des visages qui lui étaient familier... Du sang... Il y en avait de partout... Mais Luce, ou étais-tu ? Pitié... Ne me dîtes pas qu'il... Qu'il... Non ! Impossible... IMPOSSIBLE !

Aska se mit à courir, il couru de toutes ses forces... Sa vue se brouilla. Ses jambes se dérobèrent et il tomba. Une grande entaille parcouru tout son bras mais il en avait vu d'autres. Il se releva et se remit à courir, encore et toujours... Il ne trouvait personne... Personne... Puis... Un mouvement familier qui lui paraissait si lointain... Aska aurait voulu hurler mais il n'en avait plus la force...

Il s'avança encore et toujours vers un homme qui semblait de nouveau en pleine possession de ses moyens. Un homme devenu beaucoup plus fort... Pendant quelques instants, il lui sembla même lumineux...

Zelgius dans sa quintessence...

Aska s'avança, il couru vers lui... Il fallait qu'il lui demande ! Il le fallait ! Trop tard... Beaucoup trop tard. Sa vue disparu, ses jambes s'arrêtèrent et il s'effondra... Cela faisait des jours qu'il n'avait rien mangé et deux mois qu'in n'avait rien bu... Son visage rencontra avec violence le sol, ses pieds nus étaient déchirés à de multiples endroits... Sa veste ne couvrait plus que les trois quarts de son dos nu et son pantalon ressemblait plus à un minishort qu'autre chose... Pourtant, il murmura... Toujours et encore... Un nom, un nom qu'il n'avait cessé de murmurer depuis le début de son périple...

-Luce...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Zelgius
Fondateur de TB
avatar

Messages : 265
Origine : Paris
Amour : Zéro, plutôt amitié :-)
Age : Euh... 30 ?

MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Ven 16 Juil - 14:20

Quelle désolation. Zelgius s'avançait avant les autres habitants sur cette pierre encore brulante et fumante, où les odeurs de chair brulée flottaient encore depuis les cadavres ensevelis sous les gravats. Il observait ce trou béant dans les remparts, qui autrefois lui inspirait un certain sentiment de sécurité. Les rituels qui recouvraient les épais murs étaient devenus apparents. Des écritures rouges qui clignotaient faiblement, comme un signal de détresse. Son regard glissa vers ses pieds, et tout du long de ce chemin suivi par ses yeux, il n'y avait vu que l'horreur.
Il soupira, et emplit ses poumons de cette odeur nauséabonde, comme pour ne jamais l'oublier.

On avait massacré les habitants de Tsirojas Balzen, certains de ses disciples l'avaient trahi, et certains de ses plus proches et plus fidèles mystiques avaient péri. Cette tristesse qui l'avait envahi ne correspondait pourtant en rien avec l'apparente perfection physique de l'hériar. Il avait retrouvé une véritable forme olympique, digne de ceux de sa race.
Zelgius accédait en ce moment à la requête de nombreux habitants, il cherchait des objets qui pourraient confirmer aux familles le sort de leurs proches. Un pendentif brisé trouvé sous des cendres, puis un pan de mur déplacé il trouvait un débris de couverture tenu dans les bras frêles d'un cadavre de poupon. Il les posait ensuite dans un sac qu'il portait en bandoulière.

Des bruits de pas et une respiration faible mais rapide, Zelgius se redressa pour vérifier s'il avait rêvé ou bien entendu ces sons. Un homme en haillons, clopinant un semblant de course. Un homme devenu si faible par un voyage, qui apercevait dans un enfer un ange. Sa volonté ne suffit plus à son corps pour marcher, et il s'effondra. Zelgius fila à toute allure vers cet homme à moitié mort, et le reconnaissant avec effroi une fois dans ses bras.
- Aska ! Dans quel état es-tu mon pauvre ami...

Zelgius s'empressa de le ramener là où l'atmosphère était plus plaisant pour une récupération. Il tapa du pied et une couchette de mousse naquit pour accueillir le corps si faible d'Aska. Il s'affaira à trouver dans sa mémoire une plante qui apaiserait Aska, et il lui vint cette fois la bonne plante qu'il fit pousser avec un peu d'eau du puits voisin. Il s'en servit à nouveau par la suite, mais pour qu'Aska puisse boire dans un gobelet d'argile qu'il confectionna puis posa près de lui. Il désinfecta ses plaies et recouvrit ses pieds d'un baume pour les brulures qu'il sortit de sa poche, pris dans l'espoir de trouver des survivants sous les gravats.
Il passa sa main dans ses propres cheveux et inspira longuement, puis lâcha un "Pardon mon ami, je vais revivre tes aventures depuis notre séparation." avant de s'infiltrer dans son esprit, et d'y chercher les moments de sa vie qui l'intéressait. Il sourcilla en entendant comme dans un bruit de fond le prénom de Luce qu'il murmurait sans s'arrêter. Il comprenait mieux à présent sa trahison. Quel directeur incapable et indigne pouvait-il bien être ? Aska en se réveillant apprendrait une nouvelle terrible pour son coeur. Il redoutait ce moment à présent, mais ne pouvait s'y soustraire. Zelgius n'avait pas fini de connaitre de mauvais moments, mais ce qui l'attendait était peu comparé à ce qu'il découvrit dans la mémoire de son infirmier.

***

"Il était temps que tu te réveilles, Aska... Oui, Luce est vivant." finit-il par dire en réponse à son regard.
L'un ayant recouvré ses esprits et l'autre s'étant installé plus confortablement, il entreprit d'expliquer les évènements de la veille.
"Hier, Rynn Din et une armée de monstres ont causés ces ravages. Je crois que le nombre de victimes s'élève à plus de 10 000. Cependant le cerveau se nomme Azael Maldir, c'est mon frère, et il a une puissance qui dépasse l'entendement. Il a soumis un dragon pour en faire sa monture, tu sais..."
Zelgius sortit de son sac 4 médaillons de la guilde.
"Kisaragi Assindée et Maya Natsume sont morts. Kasei a disparu. Et... Luce, ce garçon a rejoint l'ennemi. Aloriel a perdu toute sa famille ici. Son fils est également parti avec Azael. Sonya est dans un état lamentable depuis la fin de la bataille et Théo dort encore."

_________________
Je suis un gentil Admin voyons, n'ai pas peur Invité... Il n'y a pas de raison... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theleme.forumactif.com
Aska Xiwang

avatar

Messages : 75
Origine : Terre, France, Lyon
Amour : Luce...
Age : 24

MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Sam 17 Juil - 18:53

Une nuit sans fin... Il faisait noir très noir... La Lune n'était pas là. Seul le noir... Un noir profond et mystique, un noir envoûtant. Un noir pure et sublime... Un noir mortifère.

L'esprit D'Aska venait de subir une intrusion... Il le sentait. Il ne le voulait pas, dans son sommeil il bougea, s'agita... Il essaya inconsciemment de fermer son esprit un maximum mais... L'intrus était trop fort. Il réussi peut-être à lui soustraire des évènements clés, trop profond mais... Sa souffrance se dirigea comme un seul être vers l'intrus, tout le mal qu'il avait ressentit, toute la peur, la solitude se dirigea vers cet intrus... Il devait avoir un mal de crâne épouvantable... S'il tenait encore debout. Résister à toutes ces émotions versées en quelques instants dans votre esprit était une chose incroyable, venimeuse. Il lui faudrait beaucoup de résistance... Beaucoup.

Mais l'esprit d'Aska ne répondait plus, il s'était endormis entièrement. Les fonctions vitales avaient elle-même du mal à fonctionner. S'était sa psynergie des soins, qu'il maîtrisait désormais à sa quintessence qui le sauva. D'ailleurs l'intrus, c'est à dire Zelgius pouvait s'en apercevoir facilement. Toute la pilosité d'Aska jusqu'à même ses cils était devenu blanche... Un blanc pure et lumineux. Un blanc fascinant... Son corps se régénérait à une vitesse prodigieuse et toutes ses cellules se démultipliaient à l'infini. Aska aurait encore moins d'énergie par la suite mais s'était vital. Vital.

Petit à petit, les cheveux d'Aska redevinrent bruns, bien qu'ils gardaient de plus en plus longtemps cette teinte blanche, ils redevinrent bruns complètement... Peu de temps après, Aska ouvrit un œil, tout doucement il se releva... Où était-il ? Quelqu'un lui parla... Il était sur une espèce de couchette en mousse... Une odeur épouvantable s'échappait encore des ruines fumantes... Il se souvenait, il était retourné dans un endroit qu'il aurait appelé chez lui il y a encore quelques mois...

Et cette voix, une voix grave et envoûtante... Zelgius. L’homme qui lui avait tout apprit. Un homme qu'il avait respecté et qu'il avait admiré. Mais aujourd'hui, plus rien n'avait d'importance... Si une seule chose en fait... Une seule.

-Oui, Luce est vivant...

Aska lâcha un soupir de soulagement indéfinissable. Il lâchait dans un même soupire des mois de peines et des jours d'inquiétudes et du soulagement, des flots entiers de soulagement... N'importe quel empathe en aurait pleuré... C'est ce moment là que choisit la tête d'Aska pour tourner... Il s'allongea rapidement sur sa couchette de mousse... Il avait faim, très faim. Plus inconsciemment qu'autre chose, il essaya de poser la main sur la terre pour que quelques chose sortes... Ses yeux devinrent vairons avant que, après plusieurs secondes, une petite tige fasse son apparition... Une fleur blanche et gorgée d'eau en sortie... Il la sortie avant de la mordre avec avidité. Cette action aurait pu paraître déplacée devant Zelgius mais tant pis... Il n'avait plus de fore, il fallait bien qu'il en tire de quelque part.

Zelgius quant à lui continua... N'écoutant pas vraiment ce qu'il disait... Le seul qui lui importait était Luce... Aska avait perdu une bonne partie de son humanité... Une grande partie de son humanité. Bien sûr, au fond de lui, il était sidéré, triste et en colère... S’il avait été là... Aurait-il pu sauver ses amis ? Aurait-il pu aider ...? Qui était cette Azael... ? Un frère ? Mais depuis quand Zelgius avait un frère ? Et il montait des dragons... ? Bon... Et bien.

Mais son attention fut attirée par quatre médaillons lumineux... Quatre médaillons de mystiques... D'ailleurs ou était celui d'Aska ? Il ne s'en souvenait plus... Tant pis. Puis alors... Zelgius commença à parler... Maya et Kisaragi sont morts... Kasei ? Kasei ? C'est qui Kasei... ? Et puis, la phrase d'après. Le cœur d'Aska loupa quelques bonds, son souffle s'accéléra, et ses yeux faillirent sortirent de leurs orbitent... Le reste de la phrase ressembla à un souffle de vent... Luce... Luce... Luce ! Il avait rejoint l'ennemi ! Il avait rejoint ce démon ?!

Aska ce leva d'un bond, ses yeux étaient vides, complètement vide. Plus aucune étincelle rien... Juste un regard dur et froid. Alors qu'une tempête était en train d'abattre les dernières lueurs d'espoir D'Aska, il ne sourit pas... Il ne parla pas, il regarda juste au loin. Très très loin... Luce... Si Luce était partit, il viendrait le chercher... Où qu'il soit. Aska était prêt à aller en enfer s'il le fallait, aller le chercher en enfer, dans les montagnes, dans un nid de dragon... Il irait là-bas... Quoi qu'il se passe. Sauver Luce... Le voir une dernière fois, lui dire au revoir... Il le ramènerait ! Et s'il ne pourrait pas... Alors il lui dirait au revoir... Et s'éteindrait... Mais pourquoi un ange l'aurait-il sauvé s’il n'y avait plus d'espoir... ? Un ange...

-Zelgius, conduis-moi à lui... Je t'en pris. Il faut que je le voie, le retrouve. J'irais le chercher et je le ramènerais...

Sa voix était d'une dureté effroyable et d'une froideur polaire. Elle était sèche et plus aucune émotion ne la traversait. Aska, n'avait jamais parlé comme cela, jamais... Mais il rajouta, en tournant ses yeux vides vers Zelgius... Il rajouta une chose qui faisait froid dans le dos mais qui montrait sa détermination... Luce était sa Lumière ! Sa Lumière !

-Quoi qu'il m'en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Zelgius
Fondateur de TB
avatar

Messages : 265
Origine : Paris
Amour : Zéro, plutôt amitié :-)
Age : Euh... 30 ?

MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Lun 19 Juil - 2:37

Zelgius posa un regard compatissant sur Aska en le voyant s'agiter après les nouvelles sur Luce. En voyant le regard glacial de son mystique, il ne put s'empêcher de serrer les médaillons dans sa main. L'hériar qui paraissait toujours si sur de lui affichait une mine triste et serrait dans sa main gauche les médaillons. Il ne pouvait se laisser aller pourtant à ces sentiments alors qu'Aska se levait comme si la vie l'avait envahi à nouveau. Mais ce n'était pas exactement le cas. Zelgius se leva à son tour.
Le regard du mystique le troublait. Il était froid et pourtant, il sentait une véritable force grandir en lui. Il se doutait que cela était sa réponse à ce changement d'attitude chez Luce. Si Zelgius ne pensait pas être coupable de ce revirement chez son disciple, c'est qu'avouer sa culpabilité dans cette histoire impliquerait d'être le responsable du désastre de la veille. Il ne pouvait y repenser, cette nuit avait été assez difficile ainsi.

-Zelgius, conduis-moi à lui... Je t'en prie. Il
faut que je le voie, le retrouve. J'irai le chercher et je le
ramènerai...
Quoi qu'il m'en coute.
Quelle dureté. Zelgius n'avait plus affaire à son ami d'autrefois. Aska n'était plus l'infirmier de la guilde. Il n'était plus que le fantôme de lui-même et dégageait cette aura d'homme brisé. Une force résidant dans une volonté qui s'accaparait les moindres cellules de son être, une atmosphère attirante et effrayante à la fois. Il n'avait plus vu une telle détermination depuis des lustres. S'il se servait bien de lui, Zelgius obtiendrait là un mystique redoutable, mais cela serait valable tant que sa rencontre avec Luce son bien-aimé tarderait. Qui sait comment il réagirait en le retrouvant ? Aska pourrait très bien se retourner contre lui ou bien servir encore plus fort sa cause ? Devait-il lui faire confiance dans ce cas ? Il allait le mettre à l'épreuve. Dans l'immédiat l'état de son mystique était plus préoccupant que toute autre chose.
- Je te mènerai à lui s'il ne vient pas ici avant que nous trouvions sa cachette... Aska, j'ai besoin de ton aide ici. Réveille-toi et prends le médaillon de Luce. Si tu n'es pas capable de ça, je te renverrai de force sur Terre en t'ôtant tout souvenir de ta vie ici. Tu oublierais Luce, ton coeur serait vide et quel sens morne aurait ta vie alors ?
Zelgius s'apprêta à attacher le médaillon à un bracelet de son bras gauche.
- Puis-je fonder des espoirs en toi ?

Avec le regard droit de Zelgius, aucune échappatoire possible, le mensonge serait décelé aussitôt, la mauvaise volonté également. Zelgius ne tolèrerait qu'un unique type de réponse : sans hésitation et prédisant un dévouement total à son maitre.

_________________
Je suis un gentil Admin voyons, n'ai pas peur Invité... Il n'y a pas de raison... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theleme.forumactif.com
Aska Xiwang

avatar

Messages : 75
Origine : Terre, France, Lyon
Amour : Luce...
Age : 24

MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Lun 19 Juil - 12:49

Aska tourna ses yeux et plongea son regard vers celui de Zelgius. Des yeux... Pouvait-on encore appeler ça comme ça ? Etait-ce vraiment des yeux qu'il tourna vers Zelgius ? De la glace, de la glace dans son état le plus pure. De la glace, pure et noire. Les yeux d'Aska n'avaient plus rien d'humain, ses yeux étaient morts. Ils étaient morts... Pourtant, un fin rictus ce dessina sur le visage de l'homme. Un rictus de folie, ce pauvre homme n'avait rien comprit. Zelgius était complètement à côté de la plaque. Il retira son poignet avec la douceur d'un flocon de neige.

-Mon cœur sera vide ?-Il éclata d'un rire froid et musical- Mais, mon pauvre Zelgius. Je n'ai plus de cœur.

Il prit le temps de regardez Zelgius dans les yeux, comme s'il voulait percer son âme de millier d'aiguilles de glace. Il le détailla puis commença lentement à marcher et à reculer, un sourire froid sur le visage. Il ne portait aucune colère envers Zelgius non, aucune. Seulement de la froideur. De la pure et simple froideur. Si le maître de Tb décidait de sonder son esprit maintenant, il se heurterait à un mur de glace sans fin. Un mur de glace épais et infranchissable. De toute façon, Aska ne ressentait plus rien, seule la faible lueur d'espoir que lui apportait Luce arrivait à le maintenir en Vie... Seule cette lumière, chaude et rassurante arrivait à faire battre son cœur. Aska ne doutait pas de la puissance de Zelgius, non loin de là. Surtout qu'il avait atteint sa quintessence mais... Aussi puissant soit-il, arrivera-t-il a supprimer chaque parcelle d'émotion ? Arrivera-t-il à effacer de sang-froid tout ses sentiments, à pervertir en quelque sorte l'âme de quelqu'un qui lui tenait à cœur par le passé ? Peut-être... Peut-être, mais de toute façon, Aska n'avait plus peur non, plus rien ne comptait. Pas même ses propres souvenirs.

-Zelgius, je suis déjà mort.

Cette fois-ci, les yeux d'Aska s'éteignirent. Plus de froid, plus rien seulement un puits sans fond. De la noirceur, de la noirceur dans toute son âme... La noirceur d'avoir perdu un être essentiel à sa vie, à son destin. Aska était mort, mort... Seul Luce arrivait encore à le faire vivre. Si on regardait ses yeux, plus profondément que n'importe quel être dans ce monde on pourrait voir une toute dernière étoile. Une toute dernière étoile d'espoir. Celle qui faisait battre son cœur.

Aska regarda doucement la plume qu'il portait sur un bracelet... La plume d'un Ange... Oui, celle d'un Ange... Il en était sûr. Peut-être que ce long voyage au milieu des ruines ne lui aura pas servit à rien non... Les ruines... Les ruines... Aska chancela légèrement il recula par la suite un peu plus, en constant mouvement autour de Zelgius comme un charognard devant un cadavre. De toute façon, son ambition était claire. Les quelques secondes où était apparu cette dernière étoiles étaient révolus. Désormais, il n'y avait plus de place qu'à l'ambition de glace qui parcourait chaque cellule de son corps.

-Si je dois vivre une vie morne jusqu'à la fin de mes jours alors autant mourir pour la seul chose qui m'importe. Je partirais avec ou sans toi... Cela m'importe peu. Désolé Zelgius... Il n'y a plus d'espoir. Plus aucun.

Sur ces mots, il regarda une dernière fois Zelgius dans les yeux. Finalement... Cet homme en qui il avait placé tant d'espoirs, tant d'admiration ne valait pas mieux que ceux qui ont attaqué cette cité. Non, il ne valait pas mieux qu'eux. Loin de là. Aska tourna le dos à Zelgius. Il tourna le dos à sa cité, à sa vie d'avant, il tourna le dos à tout ce qui lui restait. Il devrait d'abord retourner dans les ruines... Pour réaliser une dernière chose qui l'aiderait sans aucun doute à sauver Luce... Une toute dernière action avant peut-être de mourir. Non, non il ne mourrait pas... Il devait d'abord voir Luce une dernière fois... Une toute dernière fois. Zelgius pouvait bien tenter de l'arrêter, il continuerait à avancer. Coûte que coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Zelgius
Fondateur de TB
avatar

Messages : 265
Origine : Paris
Amour : Zéro, plutôt amitié :-)
Age : Euh... 30 ?

MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   Lun 19 Juil - 13:38

-Mon cœur sera vide ? Mais, mon pauvre Zelgius. Je n'ai
plus de cœur.
*Je dois avouer que l'offre d'Azael m'intéresse dans ces moments là. Quel changement. C'est un autre mystique que celui que j'ai connu qui se présente devant moi. Aska... Ton regard dur et froid ne m'atteindra pas. Mes yeux brulent de vie.*

Seule l'expérience de Zelgius lui permettait de connaitre les pensées et le discours que lui tenait la gestuelle d'Aska en ce moment. Passer des siècles voire des millénaires en leur compagnie, on acquérait une grande connaissance de la psychologie humaine si on s'y intéressait suffisamment.

-Zelgius, je suis déjà mort.

-Je vois...
Malgré tout, il ne pouvait se résoudre à tordre la volonté d'Aska pour le servir. Il n'était pas Azael, il ne considérait pas uniquement le genre ou les caractéristiques mais l'identité des hommes. Aska, même dans cet état, restait un de ses disciples.
Zelgius rangea les médaillons dans le sac, pensant brièvement à leur sort. Ces piécettes en cercle rejoindraient les insignes des autres mystiques disparus au mois de mai dernier. Zelgius resta attentif aux actions, mots et moindres gestes ou tics d'Aska, et finit par remarquer la singularité de sa plume blanche lorsque son regard s'attarda dessus.
Elle était d'un blanc resplendissant malgré la saleté qui avait recouvert Aska lors de son voyage du retour. Pourquoi ? Quel genre de créature portait ces plumes ? Ses interrogations filèrent quand son interlocuteur lui adressa la parole à nouveau alors qu'il avait recommencé à tourner autour de lui.
-Si je dois vivre une vie morne jusqu'à la fin de mes
jours alors autant mourir pour la seul chose qui m'importe. Je
partirais avec ou sans toi... Cela m'importe peu. Désolé Zelgius... Il
n'y a plus d'espoir. Plus aucun.

-Tch... Ne considère pas ta vie aussi faiblement. Tu ne te rends pas compte à quel point ta "mort" a perverti Luce. Dans cet état tu ne pourras jamais le sauver.
Malgré ces mots, Zelgius savait qu'ils ne toucheraient pas Aska. Il lui avait dit. Ce n'était pas tant le fait de le sauver qui l'importait mais de le revoir, il se satisferait de si peu ! Mais il n'avait pu contenir cette phrase. Aska avait craché sur l'espoir. L'espoir que Zelgius entretenait malgré toutes ses blessures.
Il secoua la tête en voyant le mystique partir. Il lança tout de même une mise en garde à l'attention d'Aska en reconnaissant soudainement la plume qu'il avait vu.

-Méfie toi des Ansuz. avait-il dit. Ansuz étant la race de créatures que les hominidés appelaient communément les anges.

_________________
Je suis un gentil Admin voyons, n'ai pas peur Invité... Il n'y a pas de raison... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theleme.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plumes d'un Ange... [Zelgius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plumes d'un Ange... [Zelgius]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TB - Thélème :: Tsirojas Balzen :: Ruines-
Sauter vers: