Forum JdR contemporain de magie, deux mondes, deux facettes du RP!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eléa, l'errante

Aller en bas 
AuteurMessage
Eléa Kimocho

avatar

Messages : 7

MessageSujet: Eléa, l'errante   Jeu 19 Aoû - 12:54

Prénom: Eléa

Nom: Kimocho

Âge: 27 ans

Orientation: Hétéro

Originaire de: Tsirojas Balzen

Métier: Boulangère

Hitsoire:
Elea est née à Tsirojas Balzen, dans une pauvre famille de paysans. Ses parents, et son oncle, qui n'avait pas pu avoir d'enfant, se sont occupés d'elle au détriment de leur propre bien-être, aussi elle fut choyée comme une princesse, ce qui lui permit aussi d'apprendre la valeur des choses. En échange, c'était elle qui s'occuppait du ménage, en vraie petite bonne femme d'intérieur... Ses parents travaillaient dur, elle leur devait bien ça. En grandissant elle alla à l'école mais ne présenta pas les aptitudes nécessaires à poursuivre ses études alors elle commença à accompagner son père à la vigne, pour faire le même métier que lui, plus tard. C'est dans une de ses excursions à la campagne qu'elle fit une rencontre singulière, il s'agissait d'un jeune homme de son âge, qui avait les cheveux d'un bleu presque aussi intense que les siens, qui se mit en tête de lui apprendre à lire, à compter, à parler avec du vocabulaire. Elle retrouva ainsi le jeune Hirohito tous les jours à la même heure pendant une année et demie. Ce qui n'était pas au goût de son père. Elle eut quelques disputes avec l'autorité parentale, mais resta assidue à son travail, elle devait se charger de prendre soin des plants, de les arroser, de les débarrasser des branches inutiles, d'entretenir le terrain. C'était un travail assez déplaisant, surtout un été où il fallait officier en plein cagnard.

Elle tomba amoureuse de son professeur providentiel, et, même si elle ne le revit plus jamais, c'est de lui qu'elle puisa sa force pour retourner sur les bancs de l'école un moment, pour travailler dur. Elle réussit de cette manière à obtenir un métier en tant que vendeuse à la boulangerie, par la voie de l'apprentissage. Elle n'oublia jamais Hirohito Kumasa, qui était juste de passage à Erret lors de ses entraînements avec Zelgius. Bien sûr, il avait daigné raconter à la jeune fille qu'il était un mystique et que M.Asmodée faisait son entraînement. Depuis qu'il était parti, Eléa n'avait plus approché un seul mystique, les avait tous qualifiés d'idiots volatiles qui ne comprenaient rien à ce que pouvaient ressentir les gens. Elle les avait fui comme la peste, persévérant à vendre des baguettes, rentrant tous les soirs dans son petit studio meublé, où elle faisait souvent de la couture pour vendre ses meilleures pièces sur le marché, quand elle en trouvait le temps. Elle y consacrait même toute une pièce.

Un jour, elle décida de se remettre en quête de son premier amour. Evidemment, elle avait eu plusieurs amants, comme toutes les jeunes femmes de son âge, mais le temps passait et elle ne trouvait toujours personne pour fonder une famille, ce qui la désolait au plus haut point. Comme elle était trop prise par son travail pour cela, elle dut démissioner et demander de l'aide à ses parents. Braves gens que ses parents!
Ils lui versèrent une rente pour qu'elle puisse tenir trois mois, dans les conditions les moins agréables, cela s'entend. Pieuse économie. Ils avaient tout prévu, mais, quand on est pauvre, eh bien rien n'est du luxe. A présent, elle sillonne la ville, va souvent à la taverne, dans l'espoir de revoir ce visage qui lui était si cher et qu'elle n'avait jamais oublié, pas même quinze ans après. Elle s'est vaguement affiliée au clan rebelle, dans l'espoir de revoir Hiro, un jour ou l'autre.

A la destruction de la ville, elle était terrée, terrorrisée, dans son petit studio. La façade avant s'est effondrée, la découvrant face à l'horreur, alors elle partit se cacher sous son lit. Heureusement, l'endoit où elle vivait a été épargné de l'effondrement. Ce sont des villageois qui l'ont faite redescendre, avec une échelle. Pour l'heure, sa vie est donc un désastre.



Physique:
Eléa est une belle jeune femme qui tente de se donner l'air moins pauvre qu'elle ne l'est. Elle possède plusieurs robes et plusieurs chapeaux que ses parents lui ont offerts, dégotés d'occasion, et elle aime les mettre. Depuis ses vingt ans, elle n'a plus grandi et ne s'est donc plus acheté beaucoup de nouveaux vêtements. Son assortiment préféré est un ensemble de couleur bleue, une jolie robe, et un chapeau à dentelle. A son cou elle porte une belle amulette qu'elle a trouvée par terre un jour que son père l'emmenait promener dans la ville. Elle l'a attaché grâce à une tige en roseau. Ses yeux et ses cheveux sont d'un bleu profond, c'est souvent eux qui constituent son charme auprès des hommes auxquels elle s'abandonne quand elle est triste. Elle a une bouche fine, un petit nez, mais des oreilles un peu plus grandes que la moyenne. Sa poitrine est standard, ni trop grosse, ni trop petite, comme ça tout le monde est content. A vue, ça peut être assez agréable. Sa taille a un ou deux tours de plus que ce qu'on peut appeler la norme. Elle n'est pas en surpoids, mais on ne peut pas dire qu'elle soit très mince. Elle n'a pas de problème de santé particulier, à part, de temps à autres, des bouffées d'angoisse.

Caractère:
Elle est très calme et posée, elle ne connaît pas grand chose du sentiment de colère, nous parlerons plutôt de rancoeur sourde, dont un certain sous-directeur fait l'objet. Elle n'est pas très dépensière et mène un train de vie aussi simple que ses revenus sont bas. Elle aime bien traîner dans la campagne, mais ne s'y aventure pas le soir, au cas où il ya aurait des loubards, ou même pire, des mystiques. Son bonheur se trouve dans la couture, elle y consacre ses soirées, là où une femme tout ce qu'il y a de plus banale sur Terre regarderait la télévision. Elle fait presue tous ses déplacements à la marche, aussi elle est assez populaire dans le mileu civil. A part causer potins avec ses amies, elle apprécie le chant des oiseaux, qui était le seul à l'accompagner quand elle partait travailler aux aurores. Elle a un sens de la famille très poussé, et serait prête à tout faire si l'un de ses proches était en danger. Elle est assez naïve et crédule, ce qui a contribué à la rendre très hostile envers le mensonge, et à causer beaucoup de ses déceptions amoureuses.

Autre chose à ajouter? In Chuck Norris we trust.

Comment avez-vous découvert le forum? DC Hiro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée Zelgius
Fondateur de TB
avatar

Messages : 265
Origine : Paris
Amour : Zéro, plutôt amitié :-)
Age : Euh... 30 ?

MessageSujet: Re: Eléa, l'errante   Jeu 19 Aoû - 17:18

Validé mon petit/ma petite

_________________
Je suis un gentil Admin voyons, n'ai pas peur Invité... Il n'y a pas de raison... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theleme.forumactif.com
 
Eléa, l'errante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une âme errante [- Uryu -]
» Shenon Gärick, Une Plume Errante.
» [Les loups se retirent...] Courtes Jambes contre Loups Gris [Prio : Aetius]
» /Âme Errante/ Gilda Dent
» Âme errante ~ LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TB - Thélème :: Première étape :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: